Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Rappel de Dieu
  • Le Rappel de Dieu
  • : Ce blog est destiné à tous les musulmans qui cherche à se rapprocher d'Allah par Sa Parole et celle de notre bien aimé prophète(saw). Par ailleurs, les non- musulmans qui veulent apprendre ou s'intéresser l'islam et ses innombrables richesses sont les bienvenues. Des thèmes, des histoires, de la spiritualité..y sont abordés. Contact : le-rappel@live.fr vos suggestions sont les bienvenues. ACCUEIL
  • Contact

Evènement

Thème du moment

Vaincre les tentations

 

La lutte contre les tentations, le plus souvent appeller en arabe " jihad nafs" littéralement  "effort contre son égo", implique pour le musulman de faire les efforts pour aboutir à une maitrise de soi.

Cela suppose un effort intellectuel pour disserner la limite entre le bien et le mal, entre le "hallal" et le" hram", entre la bonne action et la mauvaise action.

Cependant, l'effort intellectuel ne suffit pas. En effet, il est necessaire d'agir en consequence pour arriver à gérer et à controler son instinct et ses pulsions . Pour cela le croyant doit se contenir en étant maître de son ego.

C'est pourquoi le musulman est appeller à délaisser l'illicite pour parfaire son caractère et à se rapprocher du modèle, à savoir le prophète Mohammed (saw).

      Qu'Allah face de nous des musulmans sincères.

Allahouma amine.

Archives

6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 22:06

En prélevant sur leurs biens l’allocation réservée à qui de droit, les croyants ne font donc que retourner au Seigneur une infime fraction des richesses qu’Il leur a données : C’est la Zakat-el-mal, l’aumône purificatrice, à ne pas confondre avec zakat-el-fitr.

La zakat-el-fitr est une pratique très recommandable ( Sounna), qui concerne le jeûne du mois de Ramadhan et qui incombe à tout (e) musulman(ne). Sur le plan individuel, cet impôt est dû pour purifier chaque croyant (e) de tout ce qui aurait pu entacher son jeûne tels que des propos obscènes ou écart de conduite. Sur le plan social, cette aumône permet aux pauvres de passer la fête de l’Aïd-el-fitr dans de meilleures conditions. Les pauvres y sont, en effet, prioritaires, car le Prophète a dit : « épargnez-leur la mendicité le jour de l’Aïd. »

 

1. On peut l’offrir sous la forme d’un « sa’a « (mesure d’environ 2,7 kilos) de riz, de blé, de dattes, ou d’autres aliments de ce genre.

 

2. Au premiers temps de l’islam, on la donnait sous forme de produits alimentaires. Il n’a pas été rapporté, en effet que le Prophète l’eut accomplie en espèces, ses compagnons non plus. Cependant, les savants, après un effort d’interprétation ( ijtihad) en ont conclu que l’on peut la donner en numéraire. Ceci confère plus de souplesse aussi bien pour les donateurs que pour les bénéficiaires qui auront toute latitude pour acquérir les produits qu’ils souhaitent le plus.

 

3. La zakat-al-fitr doit être donnée le jour de l’Aïd, au plus tard avant la prière, et peut l’être un ou deux jours avant.
On peut la donner toutefois dès le début de Ramadhan selon les imams Ashafé ’ i et Abou Hanifa, surtout si on veut l’envoyer à l’étranger. C’est aussi l’avis du Cheikh Youssouf AL-QUARADAOUI qui a fait une fatwa en ce sens.

 

4. La zakat-al-fitr doit être donnée de la part des musulmans, qu’ils soient mineurs ou majeurs, de sexe masculin ou féminin.

Ibn ’Umar rapporta que le messager d’Allah(paix soit sur lui) prescrivit comme paiement de la zakat-al-fitr du mois de Ramadhan et ce, à chaque musulman- qu’il soit libre ou esclave, de sexe masculin ou féminin, jeune ou vieux- un sa’a de dattes, ou un sa’a d’orge. (Mouslim).

· Sa’d bin Abou Sarh entendit dire Abou Sa’id al-Khudri : « Nous offrions la zakat-al-fitr sous forme d’un sa’a de grains, ou d’un sa’a d’orge, ou d’un sa’a de dattes, ou d’un sa’a de fromage, ou d’un sa’a de raisins.(Mouslim).

· Ibn Umar rapporta que le messager d’Allah(paix soit sur lui) ordonna que la zakat-al-fitr soit donnée, avant que les gens ne sortent de chez eux pour aller à la prière de l’Aid (Mouslim).

 

A qui donner cette zakat  ?

 

Les pauvres y ont plus droit et on ne peut l’attribuer ailleurs que s’ils font défaut ou qu’il y ait plus de nécessiteux qu’eux, ou que d’autres catégories en aient plus grand besoin.

 

Remarques :

· Le pauvre qui n’a rien à manger ce jour-là est dispensé de cette aumône car Allah ne charge nulle âme au-dessus de ses moyens.


· Celui ou celle qui a une partie de nourriture, même petite excédant celle de la journée de l’Aïd, peut la donner en zakat, elle lui suffit. Allah dit dans le Coran : « Craigniez Allah autant que vous le pouvez ».


· Il est admis de partager une aumône entre plusieurs personnes, et de remettre plusieurs aumônes à un seul pauvre.


· Le musulman doit donner la zakat-al-fitr là où il se trouve, c’est-à-dire dans la société dans laquelle il vit.


· Il n’est permis de la transférer qu’en cas de nécessité, dans un pays musulman qui en a besoin (tremblement de terre, famine….)


· Cette année, la zakat-el-fitr a été fixée à 5 euros par personne. ( si une femme est enceinte de plus de 6 mois, elle doit compter le bébé comme une personne à part entière )

· Et Dieu est le plus savant.


(Source oumma.com)

voir aussi : 
Zakat el fitr ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires