Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Rappel de Dieu
  • Le Rappel de Dieu
  • : Ce blog est destiné à tous les musulmans qui cherche à se rapprocher d'Allah par Sa Parole et celle de notre bien aimé prophète(saw). Par ailleurs, les non- musulmans qui veulent apprendre ou s'intéresser l'islam et ses innombrables richesses sont les bienvenues. Des thèmes, des histoires, de la spiritualité..y sont abordés. Contact : le-rappel@live.fr vos suggestions sont les bienvenues. ACCUEIL
  • Contact

Evènement

Thème du moment

Vaincre les tentations

 

La lutte contre les tentations, le plus souvent appeller en arabe " jihad nafs" littéralement  "effort contre son égo", implique pour le musulman de faire les efforts pour aboutir à une maitrise de soi.

Cela suppose un effort intellectuel pour disserner la limite entre le bien et le mal, entre le "hallal" et le" hram", entre la bonne action et la mauvaise action.

Cependant, l'effort intellectuel ne suffit pas. En effet, il est necessaire d'agir en consequence pour arriver à gérer et à controler son instinct et ses pulsions . Pour cela le croyant doit se contenir en étant maître de son ego.

C'est pourquoi le musulman est appeller à délaisser l'illicite pour parfaire son caractère et à se rapprocher du modèle, à savoir le prophète Mohammed (saw).

      Qu'Allah face de nous des musulmans sincères.

Allahouma amine.

Archives

3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 20:08

En tant que musulman, les évènements actuels doivent nous inciter à avoir un minimum de "conscience" : nous ne pouvons pas négliger la situation de crise que traverse actuellement le monde arabo-musulman.


Pour chacun de nous, Il s'agit de se soucier de défendre les valeurs universelles et de faire des invocations pour nos frères Tunisiens, Egyptiens, et l'ensemble des pays du monde pour que la morale se substitue à la corruption, au vol, l'humiliation....


 Dans cet optique, Cheikh Quardawi rappel  que  la corruption, l'injustice et la répression d'un peuple represente un grand mal pour la communauté musulmane.

Ecoutez cette dou'aa de ce savant engagé dans le bien des peuples musulmans contre les pouvoirs corrompus.

 

دعاء الشيخ القرضاوي للمتظاهرين

Repost 0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 21:18

questionf.jpg

 Un rappel poignant sur l'introspection du musulman. L'autocritique de son âme suppose en l'occurrence l'humilité...ce qui est à l'opposé de l'orgueilleux qui se complaît de sa situation.

Dieu dit dans le Coran : « Ô vous qui avez cru ! Craignez Dieu. Et que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. Et craignez Dieu : Dieu est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » (Coran, 59, 18)

Le Prophète a dit : « Les deux pieds du serviteur ne bougeront pas au Jour de la résurrection jusqu’à ce qu’il soit interrogé sur quatre éléments : sur sa vie, comment il l’a épuisée ; sur sa jeunesse, comment il l’a consumée ; sur son bien, d’où il l’a acquis et comment il l’a dépensé ; et sur son savoir, ce qu’il en a fait. »

 

J’ai lu cette semaine un article dont l’auteur, Mahmûd Abû Zahra, nous rappelle que la condition humaine est telle que si l’homme ne progresse pas, il régresse. Il nous invite à faire une introspection et à nous livrer à une autocritique constructive. Se demander des comptes à soi-même est une attitude que le croyant ne doit en aucun cas délaisser :

 

 Au niveau des œuvres cultuelles d’abord :

 

 ·        Mon frère, ma sœur, qu’en est-il principalement des obligations ?   Comment, quand et où accomplis-tu ta prière ?

·        En ce qui concerne les actes recommandés, comme les prières surérogatoires, ta pratique va-t-elle en augmentant, ou bien les as-tu négligées ?


·        Négliges-tu les évocations et les invocations que l’on dit après chaque prière, et as-tu pris conscience de leur valeur et de leur importance ? Fais un effort pour les accomplir.


·        Accomplis-tu avec assiduité les évocations du matin et de soir ? Fais un effort en ce sens.


·        Fais-tu partie de ceux qui récitent le Livre de Dieu, qui en apprennent par cœur les versets, qui en méditent le sens, qui mettent en pratique ses préceptes ? Fais-tu partie de ceux dont – selon l’expression coranique –

« les peaux et les cœurs s’apaisent, s’adoucissent au rappel de Dieu ? » (Coran, 39, 23)


·    Fais-tu partie de ceux qui accomplissent les prières surérogatoires comme celle que l’on réalise en cours de matinée (ad-duhâ), la prière de la consultation (al-istikhâra), ou la prière du besoin (al-hâja) ? Ressens-tu de façon continue la valeur de ces prières ?


·        Fais-tu partie de ceux qui soutiennent la cause de la foi musulmane ? Qu’as-tu donné pour défendre ta communauté qui connaît des difficultés qui ne cessent de s’étendre ?

 

Au niveau du travail ensuite :

 

·        Considère attentivement le bien que tu gagnes : provient-il d’une source licite? Ou bien est-il mêlé à des éléments illicites ou douteux ? Sois particulièrement attentif à ce niveau.


·        Considère ta relation avec tes supérieurs hiérarchiques ou avec ceux que tu diriges : est-elle fondée sur la volonté sincère de rechercher l’agrément divin, ou bien attends-tu autre chose ?


·Considère la source de tes revenus. Es-tu honnête dans la gestion des biens qui te sont confiés ? Sinon, pourquoi t’autorises-tu à prendre chez toi un bien provenant de ton lieu de travail, bien qui ne t’appartient pas ?


·        Considère quel est le degré de tes compétences aux niveaux de ta formation, de la gestion de ton temps, de l’usage de tes instruments de travail, et de tes relations avec tes collègues.

·        Considère ta présence aux heures de travail. Es-tu de ceux qui respectent les horaires. Sinon, quand vas-tu donc te décider à respecter la ponctualité ?


·        Considère ton rapport avec tes collègues de sexe opposé au travail. Fais-tu partie de ceux qui respectent l’éthique musulmane, ou bien n’y prêtes-tu aucune attention ?


Tu dois également te demander des comptes à toi-même chez toi, à la maison :


Considère ton rapport avec ta femme et tes enfants. Leur consacres-tu suffisamment de temps ? Quand donc en feras-tu ta préoccupation ?


·   Considère les discussions que tu as avec eux. Leur tiens-tu un discours qui a du poids et qui est sensé, ou bien leur parles-tu de façon superficielle et dérisoire ?


·    Considère ta façon d’écouter ton épouse et tes enfants. Prends-tu le temps de t’imposer silence et de les écouter vraiment, ou bien éprouves-tu de la gêne lorsqu’ils te parlent ?


     Considère combien tu as peur pour eux, et combien tu désires voir leur honneur préservé. Pourquoi donc ne te tiens-tu pas à leurs côtés et ne leur accordes-tu pas toute ton attention ? Fais donc attention !


·     Considère l’éducation que tu donnes à tes enfants et les objectifs qui sont ainsi visés pour leur avenir. Prends-tu le temps d’en parler avec eux ?


·    Considère le besoin qu’ils ont de toi. Est-il question seulement de nourriture, de boisson et de vêtements ? Ou bien ont-ils besoin d’une prise en charge plus profonde et plus vaste ?


·     Considère le besoin que tu as d’eux. As-tu besoin ou non de leurs invocations, de leur soutien et de leur tendresse ?

 

Tu dois également te demander des comptes à toi-même au niveau de la société :

 

·     Qu’offres-tu à ton entourage, notamment à tes voisins, tes proches et tes amis ?


·     Considère ce que ta foi te dicte en ce qui concerne tes obligations envers la société dans laquelle tu vis. As-tu accompli tes devoirs vis-à-vis d’elle ?


·     T’es-tu investi au niveau communautaire, en donnant et en prenant, et ton action a-t-elle laissé une trace ?


·     As-tu fait un effort pour mieux comprendre culturellement la société dans laquelle tu évolues ?


·    Considère ses habitudes et ses traditions. T’es-tu complètement écarté de celles  qui sont contraires aux enseignements de l’islam?


 Tu dois également te demander des comptes à toi-même, à ton ego :

 ·        Procèdes-tu à un examen autocritique en blâmant ton ego et en le contraignant à s’engager sur une juste voie ?


·        Considère les bonnes actions que tu as réalisées par la parole et par le geste, et essaie de progresser dans cette voie.


·        Considère les mauvaises actions que tu as commises par la parole et par le geste. Pourquoi as-tu agi ainsi ? Tire une leçon de tout cela.


·        Considère ce que tu sais de ton ego : le connais-tu vraiment et as-tu le pouvoir de l’orienter vers le bien, ou bien est-ce lui qui t’oriente vers le mal ?

 

Mes frères et sœurs en islam,

 

L’auteur de ces lignes termine modestement en expliquant qu’il ne tient pas à s’ériger en maître, en imam et en savant, mais qu’il porte à notre attention cet appel, cette plainte, pour nous rappeler le caractère sacré de nos responsabilités, et afin que nous nous purifions avant d’être ramenés à Dieu pour être jugés. Et nous pensons, nous, que ces réflexions méritent d’être dites du haut de cette tribune.

 

Dieu fasse que nous entendions cette parole et que nous la mettions en pratique. Allâhumma âmîn !

Repost 0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 00:48

 

Repost 0
Published by ihsan - dans Coup de coeur
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 23:17

 

pomme1.jpg

 

La rencontre des parents de Abou Hanîfa An-Nou'mân Ibn Thâbit Ibn An-Nou'mân,  (célèbre sous le nom du "plus grand Imâm" (الإمام الاعظم)) est une histoire iimpressionnante. 

 

Celle-ci montre, par la crainte de Dieu, un homme est prêt à supporter n'importe quel sacrifice pour se faire pardonner...et tout ça à cause d'une pomme !

 

Thâbit marche sous un soleil brûlant en plein midi. Il arrive dans un jardin et voit une pomme tombée à terre. Il la ramasse et en mange la moitié. Puis il se rappelle qu'il n'a pas le droit de manger quelque chose qui ne lui appartient pas, il se blâme d'avoir manger la moitié de cette pomme, et à ce moment, survient le jardinier.

Thâbit lui dit :

"Je vous demande pardon pour la moitié de pomme que je viens de manger ; voilà, je vous rends ce qui reste de la pomme."

Le jardinier dit :

"Je ne suis pas le propriétaire du jardin, et je n'ai pas le pouvoir de vous accorder le pardon."
"Qui est le propriétaire alors ?" demande Thâbit.
Le jardinier lui indique une maison. Thâbit s'y rend, demande à voir le propriétaire et lui raconte ce qui s'est passé.

Le propriétaire dit : 
"Je vous pardonne à une seule condition ! Si vous l'acceptez ; vous êtes pardonné, sinon vous me rendrez des comptes au jour du jugement dernier devant Celui Qui veille tout le temps et Qui n'oublie rien."

Thâbit se met à trembler de tout son corps, de peur que la condition ne soit trop dure.
"Quelle est cette condition ?" demanda-t-il.
"Je veux vous donner ma fille en mariage." répondit le propriétaire.
"Est-ce là une condition ? C'est plutôt un prix de mérite et une récompense d'encouragement."

Mais le propriétaire du jardin poursuit aussitôt : 
"Je vais vous décrire ma fille : Elle est aveugle, sourde, muette, handicapée. Elle ne peut ni entendre, ni parler, ni voir, ni marcher ! Si vous la prenez pour épouse, je vous pardonne, sans cela vous ne pourrez pas bénéficier de mon pardon."

Thâbit réfléchit longuement, la tête baissée. Puis il dit :
"Je l'épouserai. Maintenant, pardonnez-moi. Je la servirai devant Dieu Tout Puissant."


Le propriétaire fait venir deux compagnons du Prophète (صلى الله عليه و سلم) pour être les témoins du mariage. Puis arrive le jour du mariage.
Le père de la fille dit : "Je vous ai préparé une chambre dans ma maison."

Il introduit ensuite sa fille dans la chambre et Thâbit entre à son tour. Il la voit assise et lui adresse le salut conformément aux préceptes de l'Islam. Son père lui avait dit qu'elle était aveugle, muette, sourde, et handicapée. Or celle-ci répond à son salut puis se lève, et lui serre la main. Il constate alors qu'elle n'est ni aveugle, ni sourde, ni muette, ni handicapée !

Étonné, il s'exclame : "Expliquez-moi ? Votre père vous avez décrit autrement ! ! 
Vous n'êtes donc pas aveugle, sourde, muette et handicapée ?"

Elle lui répond : "Mon père ne vous a pas mentit : Il a dit que je ne voyais pas, et effectivement, je suis aveugle à tout ce qui puisse provoquer la colère de Dieu Tout Puissant. Il vous a dit également que j'étais sourde : Effectivement, mes oreilles n'ont jamais entendu ni médisance, ni diffamation, ni frivolité, ni futilité. Il vous a dit que j'étais muette : Effectivement, je n'ai jamais prononcé de paroles susceptibles de susciter la colère de Dieu. Je suis muette à tout ce qui peut me divertir de mon adoration de Dieu.

Il vous a dit que j'étais handicapée : Effectivement, je ne fréquente aucun lieu qui ne donne pas satisfaction à Dieu. Je vais seulement à la mosquée et accomplir de bonnes oeuvres. Mon père n'a pas menti mais a bien dit la vérité."

Thâbit la regarde alors, et la trouve d'une beauté éblouissante. De leur union naquit le grand imam Abou Hanifa.

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 21:15

 

coeur-noir-froidjpg.jpg 

 L'orgueil consiste à croire qu'on est au dessus des autres et d’essayer de mépriser les plus faibles en se croyant supérieur alors que  l’arrogance c’est de regarder ses actes avec admiration. Ces deux maladies de l’âme sont intimement liées.

En effet, celui qui est fière de ces adorations, de son argent, de son niveau sociale, par son discours ou aussi par sa langue et ces origines (tout ceci rentre dans l’arrogance)  se croit forcément supérieur aux autres.

En d’autres termes, l’arrogance dépend des actes et  l’orgueil dépend du cœur de l’individu.

 

Le Prophète (Sallâhou Alayhi Wa Sallam) a dit:' Celui qui aura un atome d'orgueil dans son cœur n'entrera pas au Paradis. ' 

L'un des compagnons dit au Prophète 'J'aime que mes vêtements et mes chaussures soient propres et beaux'. Le Prophète répondit : 'Allah est Beau et Il aime la Beauté, al-kibru batarul Haqqi wa ghamtun naas': 'l'orgueil est le rejet de la Vérité et le mépris des gens.'

Al-outaymine (rahimahou allah) en expliquant ce hadith  a dit: ( donc l’orgueil se divise en deux catégorie : la première, rejeter la vérité et la deuxième, mépriser les gens).

Allah dit : (Et ne marche pas sur la terre avec orgueil : tu ne sauras jamais fendre la terre et tu ne pourras jamais atteindre la hauteur des montagnes !) souarte Al-israa

 

EL Chenkiti (rahimahou allah) : (Ô toi l’orgueilleux, le faible, le pauvre, tu es coincé entre deux créatures d’Allah, dont tu n’ai pas capable d’influencé sur eux, car tu ne peut pas fendre la terre en-dessous, et ta hauteur ne peut pas atteindre la hauteur des montagnes, dans ce cas sache ton niveau et tes limites, et ne soit pas orgueilleux).

 

Allah dit : (En vérité, Karoun était du peuple de Moïse mais il était empli de violence envers eux. Nous lui avions donné de trésors dont les clefs pesaient lourd à toute une bande de gens forts. Son peuple lui dit : «Ne te réjouis pas. Car Dieu n'aime pas les arogants. Et recherche à travers ce que Dieu t'a donné, la Demeure dernière. Et n'oublie pas ta part dans cette vie. Et sois bienfaisant comme Dieu a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre. Car Dieu n'aime point les corrupteurs».
 Il dit : «C'est par ma science que j’ai obtenu cette argent». Ne savait-il pas qu'avant lui, Dieu avait périr des générations supérieures à lui en force et plus riches en biens ? Et les criminels ne seront pas interrogés sur leurs péchés» !)

Et après Allah dit : (Nous feront donc que la terre l'engloutît, lui et sa maison. Aucun clan en dehors de Dieu ne peut le secourir, et il ne peut pas se secourir lui-même.).

Peut-ton déduire une relation entre l’orgueil et l’arrogance ?

 

Ibn badisse (rahimahou Allah) dit : (par l’arrogance naîtra l’orgueil et le mépris des gens, Satan le maudit a été ordonné par Allah de se prosterner à Adam, mais il fut arrogant car il à été crée par le feux, et par la suite, deviendra orgueilleux et refusa de se prosterner. Il fut à jamais rejeté du Paradis et de la Miséricorde d'Allah.)

 

Par : l'équipe Hassanats.com - 26 Déc. 2010

 

 


 

 

 

Repost 0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 17:23
Un darss complet sur l'orgueil par 'ami hassan. Ce darss est touchant et riche en enseignement au sujet de ce pêché qui détruit le coeur de l'Homme.
L'orgueil " Il entre en nous sans que l'on s'y attende...."
Repost 0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 21:30

Les versets de sourate AN NOUR sont tout simplement percutants.
Recité par  Cheikh Mohammed Aymen SEBAY, la puissance du coran a de quoi nous faire pleurer.

Ecoutez et surtout méditez ces versets.

 

Prière de tarwih filmé à la Grande Mosquée de l'UOIF avec Cheikh Mohammed Aymen SEBAY. Ramadan 2005
Repost 0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 11:32

"O vous qui avez cru! Repentez- vous à Allah d' un repentir sincère. Il se peut que votre Seigneur vous efface vos fautes et qu' Il vous fasse entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, le jour où Allah épargnera l' ignominie au Prophète et à ceux qui croient avec lui. Leur lumière courra devant eux et à leur droite; ils diront: "Seigneur, parfais- nous notre lumière et pardonne- nous. Car Tu es Omnipotent."

[Sourate 66 - verset 8]

Repost 0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 19:17
Ce rappel est poignant ! Notamment pour tous les jeunes victimes de l'illusion éphémère de la vie ici bas... Faisons de tous notre coeur des dou'aa pour les gens qui souffrent et soyons nous même reconnaissant des bienfaits qu'Allah nous accordés.
Repost 0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 19:36

Je suis parti a L’expo "Gaza 2010", au sein du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris. C’est une exposition incroyable sur les femmes, les enfants, les hommes, victimes du massacre de Gaza.

Une  des meilleures réponses à donner à une telle intolérance et injustice  serait que de nombreuses personnes aillent visiter cette exposition.

 

L’expo "Gaza 2010", au sein du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, a bien ouvert ses portes normalement aux visiteurs mardi à 10 H et ces derniers peuvent apprécier la qualité de l’oeuvre du photographe de Kai Widenhöfer, au grand dam de tous ceux qui espéraient sa fermeture, par le biais de leurs menaces et pressions.

Nous n’irons pas jusqu’à remercier la LDJ de la promotion ainsi assurée à cette exposition, que la direction du Musée a eu la bienséance de ne pas fermer malgré l’attaque de dimanche et les fortes pressions du CRIF.


A 13 heures mardi, on pouvait déjà compter plusieurs centaines de visiteurs supplémentaires de l’expo, installée à côté des collections permanentes du Musée d’Art Moderne de Paris (11 avenue du Président Wilson. 75016 Paris. M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9).


Des journalistes ont également fait le déplacement à la réouverture ce mardi, l’Agence France Presse ayant pour sa part publié une dépêche lundi soir pour décrire les incidents survenus dimanche, et ayant provoqué une fermeture temporaire de 2H de l’exposition, après que le personnel de sécurité du Musée eut réussi à expulser la vingtaine de voyous de la LDJ venus menacer les oeuvres exposées.

Ces derniers ont osé prétendre que cette expo était un montage, qu’il s’agissait de propagande antisémite et qu’en réalité on vivait parfaitement bien à Gaza !

 

Un car de police assure désormais la protection du musée et des visiteurs, puisque le gouvernement français laisse ces bandes fascistes sévir, s’entraîner militairement et agresser lieux et personnes.

Mais cette fois-ci, les nervis de la "Ligue de Défense Juive" ont plus que raté leur coup : ils voulaient faire fermer l’exposition par la force et la menace ; ils ont obtenu l’effet inverse. L’expo suscite encore plus d’intérêt, car beaucoup de gens se demandent ce qui a pu motiver ces fanatiques.

 

Et ils découvrent ainsi que "l’opération plomb durci" n’a pas seulement assassiné près de 1400 personnes dont quelque 400 enfants, mais qu’elle a aussi amputé des milliers de Gazaouis de tous âges, mutilés à vie, dont certains ont bien voulu, avec une dignité et une pudeur émouvantes, être photographiés par Kaï Wiedenhöfer, pour témoigner de cette vaste tragédie.

 

Tragédie qui est loin d’être terminée. Non seulement le blocus de Gaza se poursuit et l’interdiction d’importer du ciment et autres matériaux de construction laisse actuellement éventrés les batiments photographiés, mais la bande de Gaza continue à subir quotidiennement des bombardements israéliens, avec son cortège de morts et de blessés.

 

L’exposition est ouverte tous les jours sauf le lundi, de 10 H à 18 H, et ce jusqu’au 5 décembre prochain. Allez-y et faites passer l’information. Elle mérite vraiment le déplacement.

(La librairie du Musée vend le livre de l’exposition, "The Book of Destruction").

 


CAPJPO-EuroPalestine


Repost 0