Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Rappel de Dieu
  • Le Rappel de Dieu
  • : Ce blog est destiné à tous les musulmans qui cherche à se rapprocher d'Allah par Sa Parole et celle de notre bien aimé prophète(saw). Par ailleurs, les non- musulmans qui veulent apprendre ou s'intéresser l'islam et ses innombrables richesses sont les bienvenues. Des thèmes, des histoires, de la spiritualité..y sont abordés. Contact : le-rappel@live.fr vos suggestions sont les bienvenues. ACCUEIL
  • Contact

Evènement

Thème du moment

Vaincre les tentations

 

La lutte contre les tentations, le plus souvent appeller en arabe " jihad nafs" littéralement  "effort contre son égo", implique pour le musulman de faire les efforts pour aboutir à une maitrise de soi.

Cela suppose un effort intellectuel pour disserner la limite entre le bien et le mal, entre le "hallal" et le" hram", entre la bonne action et la mauvaise action.

Cependant, l'effort intellectuel ne suffit pas. En effet, il est necessaire d'agir en consequence pour arriver à gérer et à controler son instinct et ses pulsions . Pour cela le croyant doit se contenir en étant maître de son ego.

C'est pourquoi le musulman est appeller à délaisser l'illicite pour parfaire son caractère et à se rapprocher du modèle, à savoir le prophète Mohammed (saw).

      Qu'Allah face de nous des musulmans sincères.

Allahouma amine.

Archives

14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 18:08

 Voilà bien une innovation qui est largement répandue dans le monde musulman ! Cette innovation, consiste à fêter dans la "joie" la naissance du Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam]. 

 

Certes, il est un signe de foi que d'aimer le Messager d'Allâh [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam], de le respecter, le suivre... Mais certains musulmans croyant que cela ne suffit pas, de ce faite, ils croient qu'en fêtant cet évènement, c'est un moyen de se rapprocher d'avantage de lui et de lui vouer de l'amour... Je dis : Al-hamdu lillâhi... car les arguments qui confirment que cette célébration est une innovation sans le moindre fondement dans la Religion sont en faveur des gens de la Sunnah et contre les adeptes de cette innovation... Je dis : Mon frère, ma soeur qui célèbre cette fête, as-tu une quelconque preuve sur ce que tu fais ou alors agis-tu par ignorance ? Sache que si tu agis par ignorance que :

 

1- Certaines personnes appellent cette fête : "une bonne innovation/bid'atun hasanah"

Je dis : La définition de la bid'ah (innovation) au niveau religieux, est tout acte, parole n'ayant aucun fondement dans le Livre, la Sunnah d'après la saine compréhension des Ancêtre vertueux.

De là à dire, qu'il existe de bonne bid'ah/innovation cela n'est qu'égarement et la preuve, est les deux ahâdîth qu'on a cité précédemment : D'après Ummi-l-mu-minîn Ummi 'Abdi-l-Lâh 'Âichah [radiya-l-lâhu 'anhâ] : "Le Messager d'Allâh [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa-s-sallam] a dit : "Celui qui innove dans notre Affaire (sous-entendu, "notre religion" : L'Islâm), ce qui ne lui appartient pas, [alors cela,] est rejeté."" (Al-Bukhârî et Muslim : "al-arba'în..." n°5). Et d'après une version de Muslim : "Celui qui pratique une oeuvre (action), [non conforme] à notre Affaire, [alors cela,] est rejeté."" (Source : Idem). Alors, tant qu'il n'y aura pas de textes religieux prouvant l'authenticité de cette fête, elle sera considérée comme ne faisant pas partie de l'Islâm. Et bien évidemment, il n'y a aucune preuve à ce sujet... Par contre, il est recommandé de faire revivre des sunnan abandonnées par les gens et les y appelés (car se sont des actes ayant un fondement dans la Sunnah). L'Envoyé d'Allâh [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] a dit: "Celui qui invite les gens à une voie droite (hudâ), aura une récompense équivalente à celle de tous ceux qui l'ont suivi sans toutefois que leurs propres récompenses n'en soient diminuées. Celui qui invite à un égarement (dalâlah), se verra inscrit à son actif un péché équivalent à ceux qui l'ont suivi sans toutefois que leur péché n'en soit diminué." (Rapporté par Muslim d'après Abû Hurayrah [radiya-l-lâhu 'anhu] : N°2674). 

 

2- Ce n'est qu'au quatrième siècle de l'hégire que des gens ont institué cette innovation. Ce sont les Fatimides en Égypte qui virent les chrétiens fêter la naissance de 'Îsâ/Jésus -'alayhi-s-salâm- et prendre ce jour en congé. C'est ainsi, qu'ils firent la même chose mais en fêtant la naissance de Muhammad [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam].

 

3- Les compagnons (cherchant par quel mois débuter le calendrier) s'opposèrent de le commencer par le jour de la naissance du Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] afin de ne pas imiter les chrétiens.

 

4- Si cette célébration fait partie du parachèvement de la Religion, il est nécessaire qu'elle exista avant la mort du Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam]. Si elle n'en fait pas partie, elle ne peut donc être considérée que comme une innovation. Et comme cela est authentifié dans la Sunnah, : "... toute innovation mène au Feu [de l'Enfer]." 

 

5- Cette pratique, ni les califes bien-guidés, ni les compagnons, ni les musulmans loyaux des trois premiers siècles ou encore, ceux qui les suivirent dans la Guidée ne s'y adonnaient. De même, notre Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] n'a jamais célébré son anniversaire. Celui qui dit le contraire qu'il amène sa preuve...

 

6- Si cette célébration fait partie de l'Islâm, qui serait plus en droit de la célébrer que nous ? Eh bien, se sont les Compagnons vertueux qui sont meilleurs que moi et toi mon frère, ma s½ur... car l'amour et la vénération qu'ils éprouvaient à l'égard du Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] étaient en effet, bien plus intenses que nous et surtout, ils étaient sincères et scrupuleux quant à la pratique de la Sunnah et étaient durs envers les innovateurs... Celui qui dit, -allez soyons modestes...- QU'UN SEUL compagnon a fêté ce jour qu'il amène sa preuve...


7
- On est tous d'accord pour affirmer que sa célébration survint plus tard après les compagnons... n'est-ce pas ? Mais pourquoi Allâh [subhânahu wa ta'âlâ] les aurait-Il privé de cette fête alors qu'ils sont meilleurs que nous dans tout ?

8- Il y a une divergence existante quant à sa date exacte. Cette pratique innovée, que les gens ont instaurée le 12 du mois de rabî'i-l-awwal n'a aucun fondement du point de vue historique car rien ne prouve qu'il est né le 12. Les historiens ont divergé en sept dates différentes, à savoir : Le 02, 08, 09, 10 12, 17, 22. On en conclue que la date est inconnue et cela est un bienfait d'Allâh [subhânahu wa ta'âlâ].

9- Sa célébration, est une désobéissance au Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] car il dit : [...] "Ne me vantez* pas comme le firent [les nasârâ/chrétiens] à l'égard de 'Îsâ Ibnu Maryam/Jésus fils de Marie. [Mais dites : ] Serviteur d'Allâh et Son Messager." [...] (Rapporté par Al-Bukhârî en ces termes d'après Ibn 'Abbâs [radiya-l-lâhu 'anhu]. N°6830).

Dans une autre version : D'après Ibn 'Abbâs [radiya-l-lâhu 'anhu], il a entendu 'Umar [radiya-l-lâhu 'anhu] [alors qu'il se trouvait] sur le minbar disant : "J'ai entendu le Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] dire : "Ne me vantez* pas comme le firent les nasârâ (chrétiens) à l'égard de 'Îsâ Ibnu Maryam. Quant à moi, je suis Son serviteur (esclave) (à Allâh). [Dites, alors :] Le serviteur d'Allâh et Son Messager."" (Al-Bukhârî n°3445). *Autre traduction : "N'exagérer pas à me faire des éloges..." Également ce verset clair : (Dis : "Je suis en fait un être humain comme vous. ...") [18/110]. Malheureusement -et cela existe déjà-, certains reconnaissent au Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] des attributs divins ! D'autres, exagèrent dans ses éloges, au point de tomber dans le chirk/polythéisme !!! Certains, le prenne comme un tawassul/intermédiaire entre eux, et Allâh [tabâraka wa ta'âlâ] !!! Même on voit certains ignorants s'accrochant au grillage de la chambre funéraire prophétique pour l'invoquer... Mon frère, ma s½ur, sache que le Messager d'Allâh [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam], est le bien-aimé d'Allâh [subhânahu wa ta'âlâ], le dernier des Prophètes et Messagers ['alayhim salâm], il a été envoyé à l'Humanité entière. Après notre Créateur, nous l'aimons plus que nos personnes, nos proches et nos biens. Nous avons une énorme estime pour lui du fait de son combat pour appeler au tawhîd/l'unicité et combattre le chirk/polythéisme... Nous invoquons le Seigneur afin qu'Il le récompense par la meilleure des récompenses. Nous nous attachons à sa Voie. Nous sommes persuader qu'il a accomplis parfaitement sa Mission et qu'il a tout transmis de sorte que la Religion est CLAIRE ET COMPLÈTE : Rien ne peut être rajouté et omis. Nous croyons également en la réalité de sa mort. Jamais, nous l'invoquerons pour qu'il exauce nos demandes, car cela lui est impossible où alors, qu'il soit un intermédiaire entre nous et Allâh [tabâraka wa ta'âlâ]. Le seul tawassul permis, est de le prendre comme modèle dans la croyance, la pratique, le comportement... Voilà notre croyance. Regardez le comportement des chrétiens à l'égard de 'Îsâ Ibnu Maryam : Ils sont allés jusqu'à le prendre comme une divinité ! Ils l'invoquent, le supplient...

Allâh [tabâraka wa ta'âlâ] dit : ((Rappelle-leur) le moment où Allâh dira : {Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens : "Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d'Allâh ?"} Il dira : "Gloire et pureté à Toi ! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire ! Si je l'avais dit, Tu l'aurais su, certes. Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu.) [5/116].

10- Cette fête, est une imitation des impies alors que les deux sources sont claires à se sujet : Interdiction au musulman de les imiter.


La preuve par le Coran : (Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur religion. - Dis : "Certes, c'est la direction d'Allâh qui est la vraie direction." Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n'auras contre Allâh ni protecteur ni secoureur.) [2/120]

 
La preuve par la Sunnah : D'après Ibnu 'Umar [radiya-l-lâhu 'anhumâ] : "Le Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] a dit : "man tachabbaha biqawmin fahuwa minhum/Celui qui imite un peuple (leur ressemble), il en fait partie."" (Abû Dâwûd et authentifié par Ibn Hibbân. Source : Bulûghu-l-marâm.-La réalisation du but de : Al-Hâfiz Ibn Hadjar Al-'Asqalânî -rahimahu-l-lâh, l.16 : "kitâbu-l-djâmi'.-Le livre de généralités.", chap.3 : "bâb : az-zuhdi wa-l-wara'.-Ascétisme et piété.", h.n°1269. Également : Rapporté par Ahmad 2/50 et Abû Dâwûd : 4/314). Également il dit [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] : "Faites le contraire de ce que font les polythéistes./khâlifû-l-muchrikîn." (Muslim : 1/222. N°259).

11- La plus part du temps la célébration de sa naissance [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] est fêté dans le chirk/polythéisme ! En effet, certains croient que le Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] assiste à la célébration. Alors, certains profèrent des propos tel que : "Yâ nabiyya-l-lâh ! Yâ rasûla-l-lâh ! Yâ habîba-l-lâh ! As-salâmu 'alayka ! /Ô Prophète d'Allâh ! Ô Messager d'Allâh ! Ô bien-aimé d'Allâh ! Paix soit sur toi ! ". Vous rendez-vous compte de ces paroles ? Innâ lillâhu wa innâ ilayhi râdji'ûn ! Je me contente de citer un seul verset et hadîth : (Dis : "Je n'invoque QUE mon Seigneur et ne Lui associe personne".) [72/20]. Cela constitue une forme d'excès à son égard alors que lui-même [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] a dit : "Prenez garde à l'exagération (al-ghulûw) [dans la religion] car [la cause] de la perte de ceux qui vous ont précédés n'est autre que l'exagération." (Rapporté par An-NASA î : 5/268. Ce hadîth a été authentifié par Chaykh Al-Albânî dans les "Sunan An-Nasâ î" sous le numéro : 2863).

Eh bien malgré tout cela, certains  célèbrent sa naissance en organisant des regroupements, des goûters et des chants.

Wa-l-lâhu-l-musta'ân...

Partager cet article

Repost 0
Published by ihsan
commenter cet article

commentaires