Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Rappel de Dieu
  • Le Rappel de Dieu
  • : Ce blog est destiné à tous les musulmans qui cherche à se rapprocher d'Allah par Sa Parole et celle de notre bien aimé prophète(saw). Par ailleurs, les non- musulmans qui veulent apprendre ou s'intéresser l'islam et ses innombrables richesses sont les bienvenues. Des thèmes, des histoires, de la spiritualité..y sont abordés. Contact : le-rappel@live.fr vos suggestions sont les bienvenues. ACCUEIL
  • Contact

Evènement

Thème du moment

Vaincre les tentations

 

La lutte contre les tentations, le plus souvent appeller en arabe " jihad nafs" littéralement  "effort contre son égo", implique pour le musulman de faire les efforts pour aboutir à une maitrise de soi.

Cela suppose un effort intellectuel pour disserner la limite entre le bien et le mal, entre le "hallal" et le" hram", entre la bonne action et la mauvaise action.

Cependant, l'effort intellectuel ne suffit pas. En effet, il est necessaire d'agir en consequence pour arriver à gérer et à controler son instinct et ses pulsions . Pour cela le croyant doit se contenir en étant maître de son ego.

C'est pourquoi le musulman est appeller à délaisser l'illicite pour parfaire son caractère et à se rapprocher du modèle, à savoir le prophète Mohammed (saw).

      Qu'Allah face de nous des musulmans sincères.

Allahouma amine.

Archives

2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 00:07

En ce mois béni, fermer une salle de prière est une chose terrible pour la communauté musulmane. Faites des dou'aa et agissez !! protestez via internet ( facebook...). Certes ceci n'est pas un rappel spirituel, mais souvenez-vous, quand un mal touche une partie des musulmans toute notre communauté est concernée....


Aubervilliers (93) : une petite salle de prière menacée de fermeture

Écrit par Ilyess   
Dimanche, 15 Août 2010 16:14

A LA VEILLE du « mois sacré » du ramadan, qui s'ouvre cette année le 1er septembre, le petit lieu de culte musulman du 77, Henri-Barbusse, à Aubervilliers, reste suspendu à l'application d'une ordonnance de fermeture, prononcée en juillet par le tribunal d'instance d'Aubervilliers.

L'espace est aménagé par un chef d'entreprise du BTP à l'arrière de ses bureaux, au sein d'une résidence d'environ 600 logements appartenant partiellement à la Ville de Paris. Ce serait l'épilogue d'une procédure judiciaire d'expulsion lancée il y a plusieurs mois par la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP), notamment pour usage non conforme des locaux, au regard du bail accordé au chef d'entreprise. Ce jugement implique la fermeture radicale de la salle de quartier, qui, surtout le vendredi, attire de nombreux fidèles. Si certains riverains ont manifesté leur inquiétude auprès du bailleur, aucune plainte n'a jamais visé la salle de prière pour de quelconques nuisances. 

« Les problèmes de trafics se sont bien apaisés », selon ses défenseurs «Il semble que depuis l'ouverture de cette salle et la fréquentation qu'elle engendre, les problèmes de trafics notamment se sont bien apaisés », estiment les défenseurs du lieu de culte. Une pétition en faveur du lieu a recueilli 300 signatures l'an dernier. L'Association des musulmans d'Aubervilliers (AMA), qui n'a pourtant aucun lien avec le site, apporte aussi son soutien. Cette semaine, l'Union des associations musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM-93) a décidé d'aider les responsables de la salle Barbusse, notamment en leur trouvant un avocat. « Il faut faire vite, souligne M'hammed Henniche, secrétaire général de l'UAM-93. Car le délai d'appel s'arrête au 6 septembre, et cet appel ne serait pas suspensif.»

Hier après-midi enfin, des représentants du maire ont reçu les responsables de la petite salle. Ils verront Jacques Salvator le 9 septembre. « Nous leur proposons d'intégrer le groupe de travail sur les conditions d'exercices des cultes », annonce le maire, joint hier aux universités d'été du PS à La Rochelle. Selon lui, la fermeture de la salle ne serait toutefois pas si catastrophique, dans la mesure où « la ville compte deux autres lieux officiels qui peuvent accueillir les fidèles ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires