Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Rappel de Dieu
  • Le Rappel de Dieu
  • : Ce blog est destiné à tous les musulmans qui cherche à se rapprocher d'Allah par Sa Parole et celle de notre bien aimé prophète(saw). Par ailleurs, les non- musulmans qui veulent apprendre ou s'intéresser l'islam et ses innombrables richesses sont les bienvenues. Des thèmes, des histoires, de la spiritualité..y sont abordés. Contact : le-rappel@live.fr vos suggestions sont les bienvenues. ACCUEIL
  • Contact

Evènement

Thème du moment

Vaincre les tentations

 

La lutte contre les tentations, le plus souvent appeller en arabe " jihad nafs" littéralement  "effort contre son égo", implique pour le musulman de faire les efforts pour aboutir à une maitrise de soi.

Cela suppose un effort intellectuel pour disserner la limite entre le bien et le mal, entre le "hallal" et le" hram", entre la bonne action et la mauvaise action.

Cependant, l'effort intellectuel ne suffit pas. En effet, il est necessaire d'agir en consequence pour arriver à gérer et à controler son instinct et ses pulsions . Pour cela le croyant doit se contenir en étant maître de son ego.

C'est pourquoi le musulman est appeller à délaisser l'illicite pour parfaire son caractère et à se rapprocher du modèle, à savoir le prophète Mohammed (saw).

      Qu'Allah face de nous des musulmans sincères.

Allahouma amine.

Archives

12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 23:46

Ceux qui ne suivent pas la moralité du Coran peuvent être injustes car ils ne considèrent pas qu’ils auront à rendre compte de toutes leurs actions dans l’Au-delà, et ne ressentent donc aucun besoin d’être scrupuleux à ce sujet. Puisqu’ils suivent leurs désirs terrestres plutôt que leurs consciences, ils prennent des décisions impulsives et non rationnelles. Lorsqu’ils s’énervent, ils cèdent immédiatement à leur colère et cherchent la revanche. Lorsqu’une situation menace leurs avantages, ils n’hésitent pas à se comporter injustement pour protéger leurs propres intérêts. Les journaux et la télévision regorgent d’exemples : quelqu’un attaque son patron lorsqu’il est licencié, diffame une personne qui s’est interférée dans ses affaires, répand des commérages sur sa fiancée qui l’a quitté ou répond à une personne qui le menace par des menaces encore plus graves. Ces gens répondent à une attaque ou à une injustice par le même genre d’actes et violent ainsi la moralité du Coran.


Les croyants peuvent être victimes d’injustice mais ils ne répondent pas à l’injustice par l’injustice ou à un mauvais acte par un comportement encore plus mauvais. Cela ne signifie pas qu’ils se laissent faire pour autant, mais ils prennent des décisions réfléchies et placent leur confiance en Dieu.

Leur patience et endurance dans de tels cas proviennent de leur conscience que Dieu contrôle absolument tout et possède une justice éternelle. Dieu nous dit qu’au Jour du Jugement, chacun rendra compte de ce qu’il a fait dans ce monde, et qu’aucune injustice ne leur sera faite. En conséquence, ceux qui ont commis une injustice sans réfléchir ou bien se sont comportés d’une manière peu appréciable recevront leur " récompense " ce jour-là.

L’éternelle justice de Dieu est décrite dans ces versets :

Au jour de la Résurrection, Nous poserons les balances justes. Nulle âme, donc, ne sera lésée. Fût-ce du poids d’un grain de moutarde, Nous le ferons venir. Et il suffit de Nous comme comptable ! (Sourate 21, Al Anbiya’ : 47)

Il n’y a voie que contre ceux qui lèsent les gens et se rebellent sans droit sur terre ; à ceux-là, le châtiment douloureux. (Sourate 42, Ach-Choura : 42)

Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Dieu. Alors chaque âme sera pleinement payée pour ce qu’elle a gagné. Et ils ne seront pas lésés! (Sourate 2, Al Baqara : 281)

Ainsi, les croyants qui connaissent cette loi de Dieu sont patients face à l’injustice, grâce à leur sérénité. Dans le verset suivant, Dieu promet qu’en échange de cette patience, Il apportera Son aide 

…Très certainement, Dieu secourt ceux qui secourent Sa religion ; certes oui, Dieu est fort, puissant. (Sourate 22, Al Hadj : 40)

Nous apprenons dans le Coran que le Prophète Yousouf a été victime de plusieurs injustices durant sa vie, mais que grâce à sa dévotion et sa patience, Dieu l’a aidé et Lui a donné la force. Tout ce qui lui est arrivé depuis son enfance était destiné à tester sa patience et celle de son père, le Prophète Ya’coub. Le Prophète Yousouf a été jeté dans un puit par ses frères jaloux. Puis, une caravane qui passait le trouva et l’emmena en Égypte où il fut vendu comme esclave. Le Saint Coran parle de la patience du Prophète Ya’coub lorsqu’il fut confronté à un tel événement, et de sa demande d’aide à Dieu contre ce complot :

 

Et ils apportèrent, sur sa tunique, un sang factice. Il dit : Vos âmes, plutôt, vous ont enjolivé quelque chose ! Oh jolie patience ! C’est Dieu qu’il faut appeler au secours contre ce que vous décrivez ! (Sourate 12, Yousouf : 18)

 

Le Prophète Yousouf fut ensuite diffamé par l’épouse de son maître, le vizir égyptien. Malgré son évidente innocence, il fut jeté en prison où il resta injustement emprisonné pendant plusieurs années. Cependant, il n’oublia jamais que Dieu le testait et se réfugia en Lui, demandant Son aide, et faisant preuve d’une patience remarquable. Il n’oublia pas non plus que les ruses des non-croyants finissent par être déjouées et que les croyants obtiennent toujours la victoire. En retour de sa ferme dévotion et de sa patience, Dieu Lui donna des bénédictions qui lui faisaient plaisir dans ce monde ainsi que dans l’Au-delà :

Et le roi dit : " Amenez-le moi ; je me le réserve pour moi-même. " Puis lorsqu’il lui eut parlé, il dit : " Oui, tu seras aujourd’hui près de nous, en pleine situation d’autorité et de confiance. " Et Joseph : " Affecte-moi aux trésors du territoire ; je suis bon gardien, vraiment, et connaisseur. " Ainsi avons-Nous mis Joseph à même, sur terre, de s’installer là où il voudrait. Nous faisons que Notre miséricorde touche qui Nous voulons, et que ne se perde pas le salaire des gens bienfaisants. Et le salaire de l’Au-delà est meilleur, pour ceux qui croient et pratiquent la piété. (Sourate 12, Yousouf : 54-57)

Des années après ces événements, Dieu mis le Prophète Yousouf nez à nez avec ses frères traîtres. Il déclara sa foi en Dieu malgré l’injustice dont il avait souffert :

 

Et eux : N’es-tu pas Joseph, en vérité ? Il dit : Je suis Joseph et voici mon frère. Certes Dieu nous a favorisés ! Oui, quiconque pratique la piété et endure avec constance, alors en vérité, Dieu ne laisse pas perdre le salaire des bienfaisants. (Sourate 12, Yousouf : 90)

 

Le comportement du Prophète Yousouf exposé dans le Coran montre que la patience est toujours récompensée car Dieu vient en aide aux croyants et Il déjoue les complots tramés contre eux et répare les injustices qu’ils subissent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires