Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Rappel de Dieu
  • Le Rappel de Dieu
  • : Ce blog est destiné à tous les musulmans qui cherche à se rapprocher d'Allah par Sa Parole et celle de notre bien aimé prophète(saw). Par ailleurs, les non- musulmans qui veulent apprendre ou s'intéresser l'islam et ses innombrables richesses sont les bienvenues. Des thèmes, des histoires, de la spiritualité..y sont abordés. Contact : le-rappel@live.fr vos suggestions sont les bienvenues. ACCUEIL
  • Contact

Evènement

Thème du moment

Vaincre les tentations

 

La lutte contre les tentations, le plus souvent appeller en arabe " jihad nafs" littéralement  "effort contre son égo", implique pour le musulman de faire les efforts pour aboutir à une maitrise de soi.

Cela suppose un effort intellectuel pour disserner la limite entre le bien et le mal, entre le "hallal" et le" hram", entre la bonne action et la mauvaise action.

Cependant, l'effort intellectuel ne suffit pas. En effet, il est necessaire d'agir en consequence pour arriver à gérer et à controler son instinct et ses pulsions . Pour cela le croyant doit se contenir en étant maître de son ego.

C'est pourquoi le musulman est appeller à délaisser l'illicite pour parfaire son caractère et à se rapprocher du modèle, à savoir le prophète Mohammed (saw).

      Qu'Allah face de nous des musulmans sincères.

Allahouma amine.

Archives

19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 16:12


Chacun est chargé de vivre selon les enseignements et la moralité supérieure du Coran, et on demandera des comptes au Jour du Jugement à toute personne ayant été invitée à se conformer à la moralité qui plait à Dieu.  Parmi ces moralités, l'une des plus importantes, comme nous avons pu le percevoir à travers le coran dans les articles précédents, est la patience.
Vertu qui s'acquière dans le cheminement de toute une vie et dans un cadre d'une forte spiritualité. C'est pour cela que l'équipe le-rappel vous propose une serie d'article au sujet de la patience dans l'épreuve. En effet, la patience est avant tout un  effort sur soi même lorsque son propre égo est éprouvé.


Dans ces communautés éloignées de la religion, certaines personnes peuvent sembler vivre selon quelques aspects de la moralité du Coran, et ils peuvent faire preuve d’abnégation, avoir bon cœur, être clément, juste ou bienveillant. Mais ils se montreront impatients par moment. S’ils sont incapables d’être à l’heure prévue à un rendez-vous ni de prévenir de leur retard, leur habituel bon comportement se transformera et leur patience s’évaporera.

Les personnes qui ne vivent pas la moralité du Coran se jettent parfois dans une colère inutile face à certains événements qui touchent généralement les biens matériels de cette vie. Lorsqu’ils perdent ou cassent un objet de valeur, lorsqu’ils oublient de faire une chose importante, ou lorsqu’il leur arrive une chose inattendue. Dans ces cas-là, ceux qui ne suivent pas la moralité du Coran peuvent afficher un comportement plutôt déplaisant et perdre toute patience.

Seuls ceux qui possèdent la moralité supérieure dépeinte dans le Coran peuvent toujours afficher une vraie patience. Leur plus importante caractéristique est la nature de leur comportement qui ne change pas. Même avec un tempérament très fort, quelqu’un qui sait que Dieu se réfère aux croyants comme " ceux qui dominent leur rage et pardonnent à autrui " (Sourate 3, Al 'Imran : 134), il ou elle accordera son pardon même lorsqu’il serait légitime d’être en colère. Quoi qu’il puisse arriver, les croyants continuent à parler agréablement, rester tolérants, contrôler leur colère et montrer d’autres belles caractéristiques morales enseignées par le Coran.

Ce qui rend le caractère des croyants supérieurs est donc leur constance et leur patience à chaque instant, ce qui leur permet de vivre selon leur haute moralité. Les croyants essayent d’afficher, de leur plein gré, de la constance en faisant preuve de pardon, d’abnégation, d’humilité, de compassion, de bonté, de tolérance, de justice, d’amour et de respect et dans chaque acte d’adoration :

 

Il est le Seigneur des cieux et de la terre et ce qui est entre les deux ! Adore-Le donc et sois constant dans Son adoration. (Sourate 19, Maryam : 65)

Dieu ordonne aussi de répondre au mal par le bien. Le Coran dit aux croyants de s’éloigner du mal du mieux qu’ils peuvent en restant patients :

 

Or, bien et mal ne sont pas égaux. Repousse le mal par ce qui est meilleur ; alors celui avec qui tu étais en intimité deviendra tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n’est donné qu’à ceux qui endurent avec constance ; il n’est donné qu’au possesseur d’une grâce infinie. (Sourate 41, Foussilat : 34-35)

 

Pour cette patience et cette détermination montrées par les croyants, Dieu leur accorde la plus belle des récompenses et leur permet d’entrer au Paradis :

Ce qui est auprès de vous s’épuise, tandis que ce qui est auprès de Dieu perdure. Et à ceux qui ont été constants, très certainement Nous paierons leur salaire en fonction des plus belles de leurs actions. (Sourate 16, An-Nahl : 96)



Ne craindre que Dieu

Les personnes qui n’ont pas saisi le pouvoir de Dieu ni Sa grandeur sont victimes d’innombrables craintes, parmi lesquelles la crainte d’autres personnes, de l’obscurité, ou certaines couleurs, pensant qu’ils possèdent un pouvoir qui leur est propre.

Les croyants, eux, savent que Seul Dieu a le pouvoir, et que personne ne peut faire du mal ou du bien aux autres sans Sa permission. Ils sont conscients du fait qu’aucune créature ne peut avoir un pouvoir indépendant de Dieu, et que toute chose Lui doit son existence. S’ils rencontrent quelque mal, ils croient de tout cœur que seul notre Seigneur peut l’écarter. Dieu dit aux croyants de ne rien craindre sauf Lui :

C’est le diable qui fait peur à ses clients. Ne les craignez pas, mais redoutez-Moi si vous êtes (d’authentiques) croyants. (Sourate 3, Al 'Imran : 175)


Grâce à leur ferme croyance et confiance en Lui, les croyants ne connaissent pas la dépression face aux événements effrayants ou inquiétants. Ni l’oppression ni la gêne ne les font renoncer à leur dévotion et à leurs efforts pour mériter Son approbation :

C’est eux à qui l’on disait : Oui, les gens se sont rassemblés contre vous ; craignez-les. Cela accrut leur foi et ils dirent : " Dieu nous suffira ; Il est la meilleure garantie. " (Sourate 3, Al 'Imran : 173)


Comme l’indique ce verset, même face à des pressions, les croyants ne craignent que Dieu et montrent leur patience en n’abandonnant pas leur foi. La foi de chaque croyant sera éprouvée afin de reconnaître les vrais croyants de ceux qui ont une foi faible ou inexistante. En échange de leur endurance, Il donne la bonne nouvelle suivante :

Très certainement Nous vous éprouverons de quelque façon, effroi et faim, et diminution de biens, de personnes et de fruits. Or, fais bonne annonce aux endurants. (Sourate 2, Al Baqara : 155)



Partager cet article

Repost 0

commentaires